POURQUOI Y A-T-IL SI PEU DE FEMMES QUI TRAVAILLENT DANS L’INFORMATIQUE ?

Le 8 mars, la Journée internationale des droits de la femme, est l’occasion parfaite d’aborder la position de la femme dans le secteur des technologies de l’information. Les femmes ont toujours représenté une part minoritaire dans le secteur, moins de 7% des emplois techniques en Europe sont occupés par des femmes. Tandis que plus en plus de femmes travaillent, très peu se tournent vers l’informatique.

Chez Right People Group, une agence de conseil en technologies de l’information, nous avons examiné de près 366 projets indépendants réalisés au cours des deux dernières années, voici ce que nous avons pu observer : plus du quart de nos clients étaient des femmes, alors que seulement 7% de nos consultants étaient des femmes.

« Ce n’est pas une surprise que ce soit une industrie à prédominance masculine, mais je suis toujours choqué par le fait qu’il y ait si peu de femmes qui travaillent en tant que consultants indépendants en informatique. » Henrik Arent, PDG danois du groupe Right People

« La première impulsion serait, bien évidemment, de se dire que, soit trop peu d’efforts sont engagés pour aider les femmes, même si nous cherchons toujours de manière globale, nous aimerions présenter plus de femmes à nos clients. Le fait est que le secteur informatique est très masculin, le marché manque de femmes et rares sont celles qui travaillent en tant qu’indépendantes. « 

« Avec un marché qui recherche constamment de nouveaux spécialistes en informatique, il est regrettable qu’il n’y ait pas plus de femmes dans le jeu en tant que consultants indépendants. Tout le monde en profiterait : les femmes pourraient suivre une carrière stimulante et flexible, et les entreprises pourraient obtenir des équipes plus équilibrées entre les sexes. « 

Alors, où sont les femmes?

Quelques explications possibles :

Études femmes dans l'informatique Right People Group

1. Stéréotypes de genre

La technologie et les femmes ne sont pas considérées comme faisant bon ménage. Avec si peu de femmes ayant une formation technique, il n’est pas si curieux que si peu de femmes travaillent dans la technologie. Dès le plus jeune âge, le stéréotype selon lequel les garçons sont meilleurs en sciences et en mathématiques peut empêcher les filles d’étudier dans ces filières STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques). La technologie ne « convient » pas aux femmes, comme on le pense souvent, et les femmes reçoivent cette image qui, machinalement, les accompagne jusqu’à l’âge adulte.

« L’industrie informatique a reçu une très forte étiquette de genre. Elle est associée aux cours STEM qui sont vus comme des études pour hommes. » – Jo Krøyer, professeur à l’Université Roskilde au Danemark.

« The IT industry has received a very strong gender label. It is associated with the STEM courses and these are seen as the studies for men. » – Jo Krøyer: Professor Roskilde University

2. Manque de diversité

Comme mentionné ci-dessus, peu de femmes optent pour les cours de STEM. Cela signifie que les employeurs auront tendance à recruter un public plus masculin. La culture au sein de nombreuses entreprises informatiques n’est pas centrée sur les femmes et, par conséquent, la diversité n’est guère prise en compte.

3. Un monde d’hommes

Selon un sondage, les responsables du recrutement ont tendance à attirer des personnes culturellement similaires (avec les mêmes goûts, loisirs ou expériences). Appliqué au monde informatique, il est courant de voir comment un groupe d’amis masculins recrutera d’autres hommes pour développer une start-up informatique.

“Aucune industrie ni aucun pays ne peut atteindre son plein potentiel avant que les femmes n’épuisent tout leur potentiel. C’est particulièrement vrai dans le domaine de la science et de la technologie, où les femmes qui débordent de talent sont encore confrontées à un déficit d’opportunités.”

Sheryl Sandberd, Directrice générale chez Facebook

Pourquoi l’industrie de la technologie a-t-elle besoin de plus de femmes ?

Impliquer davantage les femmes dans l’informatique n’est pas une question d’idéalisme, mais représente un réel enjeu pour nos sociétés. Dans 10 ans, l’informatique sera plus importante que jamais, notre société, notre économie, notre santé et notre sécurité en dépendront. De plus, la diversité des genres profite aux entreprises. Les entreprises comptant des femmes dans l’équipe sont plus susceptibles d’avoir des valorisations plus élevées. Selon des chercheurs de l’Université de Castilla-La Mancha en Espagne, des équipes de R&D composées de plusieurs sexes conduisent à une créativité accrue et à de meilleures décisions.

« De nombreuses années de recherche montrent que les meilleurs résultats sont obtenus lorsque les hommes et les femmes travaillent ensemble. » Là où les hommes ont tendance à être plus techniques et talentueux, les femmes ont des valeurs plus douces, et leur combinaison des deux est inestimable pour un lieu de travail. « 

Aujourd’hui, de nombreuses femmes ont été couronnées de succès dans le monde informatique et pourraient servir de modèles pour les femmes de demain.

« Je trouve très regrettable qu’il y ait si peu de femmes sur le marché des technologies de l’information, car nous savons que nos clients veulent plus de femmes dans leurs projets. Cela garantit des équipes plus performantes et plus équilibrées. » – Henrik Arent, PDG danois du groupe Right People

Néanmoins, il reste difficile d’établir un équilibre hommes-femmes, tant bien dans l’éducation que dans le secteur informatique. Cela reste un défi qui grâce à de nombreuses petites actions, d’un environnement défavorable, on pourrait passer à un environnement propice à la participation des femmes et où leur accès aux professions techniques devient ordinaire. Il en va de l’intérêt des entreprises, de la société et de l’industrie informatique elle-même.

Besoin d’un nouveau projet? Recevez nos missions par mail dès leur publication